Les fées d’hiver

Titre présent sur l’album :

État d’avancement

Paroles : 100%
Composition : 100%
Enregistrement : 100%
Postproduction : 100%
Chanson terminée à 100%

Impatient d’écouter cette chanson ?

Faites-le moi savoir !
Je prioriserai l’avancement suivant les demandes.

Me suivre sur les réseaux sociaux

Paroles

Les mots dits sont des maux d’hiver
Chaque vers en sera maudit
Mère nature crée des fées d’hiver
Elles vagissent et sont en colère
S’en suivent des jours de pluie, des jours de pluie

Quand la mer se déchaîne, qu’elle emporte les esprits
Qu’elle dévaste les maisons d’un coup de tsunami
Le cyclone n’est pas loin, on attend le ressac
La grosse claque, qui frappe qui tape, et la Terre craque lorsqu’on foule le tarmac
Et on prend ses cliques et ses claques mais où poser son bivouac ?
C’est toujours le même sol, ces endroits s’équipollent
Aux frontières du réel, des on-dit, des papiers, de la vie
Quand les cris des fées font du bruit

Elles conduisent le tonnerre, les ions de l’univers
Mes diablesses amphotères changent nos vies routinières

Les mots dits sont des maux d’hiver
Chaque vers en sera maudit
Mère nature crée des fées d’hiver
Sur la Terre s’en suivent des jours de pluie, des jours de pluie, et des jours de pluie

Les mots dits sont des maux d’hiver
Chaque vers en sera maudit
L’effet des mots nous libère
Quand la pluie colore tout en vert
Bienvenue au paradis, au paradis

Paris gagne son pari, le changement c’est maintenant
Les sylphides alliées aux salamandres sont les gardiennes du temps, elles sont solidaires et ramènent la gaîté, volée par les fées d’hiver, volée par les fées
Et d’un souffle le soleil explose de lumière nos jours nos nuits austères, signe la fin de toute une ère, de tout un système, un système solaire.
Apaisées, les fées, vont se taire
On accueille en paix, notre été

Les fées d’hiver ; elles sont à peine nées, qu’elles sont en colère. Elles crient, protestent et râlent, ce qui déclenche des phénomènes météores qui ne font qu’empirer de jour en jour. La conséquence est tragique. La crise gagne le quotidien des autres créatures terrestres : beaucoup ne peuvent plus dormir à cause des cris des fées, certaines n’ont plus de chaumière, voire ont tout perdu, même leur identité, et malheureusement, d’autres n’ont pas survécu. Rien ne permet de penser que la situation va changer. C’est alors que, deux grandes forces allient leur pouvoir : les salamandres, créatures du feu et les sylphides, créatures de l’air. Elles font jaillir une intense lumière qui a pour effet de chasser les pensées colériques des fées. Dès lors, les fées, ainsi que toutes les autres créatures, retrouvent la joie de vivre, et profitent à nouveau de la vie sur terre.