La matrice de la forêt

État d’avancement

Paroles : 100%
Composition : 100%
Enregistrement : 75%
Postproduction : 10%
Chanson terminée à 71%

Impatient d’écouter cette chanson ?

Faites-le moi savoir !
Je prioriserai l’avancement suivant les demandes.

Me suivre sur les réseaux sociaux

Paroles

Diana Diana Arduinna

Le souffle du vent dans la charmille
Et du colibri chantant posé sur une brindille
J’en perds ma, j’en perds ma culture !

La diversité, celle qu’on raisonne
Nier ce qu’on consomme ne serait-ce pas saigner ce que nous sommes ?
J’en perds ma, j’en perds ma culture !

Au-delà du liminaire d’un grand dessein
L’envie a remplacée le besoin
Il se dessine enfin des matières fécondées
Je n’ai rien inventé, je suis la matrice de la forêt
La matrice de la forêt

La conception est optimisée
Les vibrations sont l’orée d’une vision éclairée
J’en perds ma, j’en perds ma culture !

Au-delà du liminaire d’un grand dessein
L’envie a remplacée le besoin
Il se dessine enfin des matières fécondées
Je n’ai rien inventé, je suis la matrice de la forêt
La matrice de la forêt